Sylvie Péju et Hervé Prudon, écrivains publics
Lundi 18 décembre 2017
Venise attendra

En qualité d’auteur, Sylvie Péju a publié des documents, des récits, des nouvelles, un roman. (voir biblio et critiques)
Hervé Prudon a publié des romans, des polars, des récits, des nouvelles, des livres pour enfants. (voir biblio et critiques)

Nous avons tous deux été invités par Bernard Pivot (Apostrophes, Bouillon de Culture) et par diverses chaînes de télévision (dont Canal + « Nulle Part ailleurs ») et de radio.
Nos ouvrages ont donné lieu à de très nombreuses critiques favorables. (Voir critiques)


En outre, nous avons écrit pour le théâtre.
Hervé Prudon a écrit « Comme des malades », 1998, théâtre de la Bastille, mise en scène de Jacques Bonaffé, et en 2000 « Du rat de ville au rat des champs », mise en scène de Jacques Bonaffé.

Sylvie Péju a adapté son livre « Scènes de la Grande Pauvreté »à Nantes puis au théâtre de gennevilliers, mise en scène de Marcel Bozonnet, actuel administrateur de la Comédie Française.
Elle a aussi écrit pour la compagnie Arkadin, dont le projet global est de recueillir la parole des banlieues, des immigrés, des chômeurs, des jeunes défavorisés, voire délinquants, afin de leur restituer sur une scène.

Sylvie Péju a écrit pour la télévision.
Les Zèbres : une série éducative de 20x 13’ , destinée aux adolescents et diffusée dans les écrans du savoir sur la 5
Le Dernier fils un film réalisé par Etienne Perier, diffusé sur antenne 2
Le repreneur, un film diffusé sur FR3

Hervé Prudon a écrit pour la communication d’entreprise (rédaction en chef du mensuel d’un groupement de quincailliers, brochures, plaquettes, rédactionnel, pour la répartition pharmaceutique, des Ecoles de Commerce, la parfumerie ou encore le géant de électro-ménager Whirlpool) et pour la communication institutionnelle de mairie (magazine mensuel d’Epinay-sur-Seine).

Nous avons tous deux été journalistes.
Hervé Prudon a travaillé au Nouvel Observateur. En qualité de pigiste il a écrit aussi bien pour la bande dessinée (A Suivre, éditions Castermann) que pour la presse féminine (Cosmopolitan, Glamour), il a collaboré au Monde, à Libération, au Canard Enchaîné et à Madame Figaro. Il a été le rédacteur du célèbre mensuel de photographie Zoom.
Sylvie Péju a été journaliste à Libération et à la revue Autrement.
Elle a travaillé aussi pour le Nouvel Observateur, Ca m’intéresse, Geo.

Nous travaillons ensemble et séparément pour la radio (Radio-France, France-Culture). Nombreuses créations (dramatiques ou feuilletons) et très nombreuses adaptations (feuilletons de dix à soixante épisodes à partir d’œuvres de Zola, Eugène Sue, Roger Martin du Gard, Jean Rhys, Vassili Grossmann, etc.). Seront diffusés prochainement une Vie de Paul Cézanne en quinze épisodes (Hervé Prudon) et une Vie de Sabina Spielrein, collaboratrice de Freud et Jung, en dix épisodes (Sylvie Péju).


Nous avons aussi été « nègres ».
C’est-à-dire que nous avons écrit dans l’ombre ou en collaboration officielle avec, en ce qui concerne Hervé Prudon, une personnalité de la politique, des paparazzi, un peintre faussaire, et deux des plus célèbres stars de la télévision (noms non divulgués).
En ce qui concerne Sylvie Péju, un médecin du monde (Jacques Lebas), une strip-teaseuse, un producteur de cinéma (Daniel Toscan du Plantier), un procureur de la République (Laurent Davenas).
Nous avons animé des ateliers d’écriture
Nous avons ainsi co-produit des œuvres (imprimées, éditées, ou représentées) très grand public ou strictement confidentielles




Nous contacter Tous droits réservés - 2017